"Pour moi, il ne fallait pas lâcher. Cet évènement est important pour des gens"




Le sixième B** International de Quartier a lieu dans deux semaines dans des circonstances particulières. Rencontre avec Fanny, coordinatrice du projet.


Ce sixième b** International de Quartier est un peu particulier ?

Et oui, nous voulions nous réinventer, on peut dire que le virus nous a pris de court. On a décidé du maintien de l'événement, même si on s'autorise une annulation jusqu'au matin du jour J. Pour cela, nous avons été en contact avec la mairie et nos partenaires. La mairie a montré sa volonté de maintenir l'événement, elle nous fait confiance. En interne aussi, nous avons réfléchi. Agitateurs, c'est 70 bénévoles, 45 adhérents, il n'était pas question de court-circuiter les organes décisionnelles.

Ce n'est pas une décision simple à prendre, et elle n'est pas économique, au contraire, nous engageons des moyens supplémentaires pour garantir le protocole sanitaire. La loi nous autorise en extérieur jusqu'à 5000 personnes, et organiser un événement, c'est aussi encadrer un risque, il y en d'autres (la météo, le risque attentat, la blessure d'un bénévole...). C'est notre rôle d'organisateur que de prendre les précautions maximum. Mais en même temps, je sais que le confinement n'a rien eu de simple. Surtout quand vous vivez dans un appartement sans extérieur, ce qui est mon cas, mais aussi celui des habitants du jeu de mail. Pour moi, il ne fallait pas lâcher. Cet évènement est important pour des gens.


Le b** a lieu sur deux jours, c'est une nouveauté ?

Le bal n'a jamais eu lieu que sur un seul jour. Il a toujours été préparé en amont avec la maison de quartier, des associations, des habitants. Mais nous voulions que cette ADN du bal qui est d'intégrer tout le monde à sa construction soit visible depuis la place publique. Alors, j'invite chaque spectateur qui aime le bal à venir dès le samedi à le préparer avec nous. Il y aura des groupes d'atelier (cuisine, construction, décoration) avec des artistes comme Thomas Vinck et Stéphane Kuchar. Un tournoi de Molkky, bref ce sera convivial et ouvert à tous. On termine par une grande tablée, un karaoké, le bar est ouvert. C'est simple et tout le monde est le bienvenue !

Grâce à "Quartier d'été" une initiative de l'Etat, nous faisons venir Mortal Combo, une fanfare qui jouera à l'Ile Jeanty, au Carré de la vieille, et au Jeu de Mail.


La programmation du dimanche peux-tu nous en parler ?

Nous avons pris un spectacle d'art de rue de la Cie M Le Directeur repéré au Channel lors des Feux d'Hiver. Nous avons décidé de renouer avec le cirque aérien. Pour le groupe, ce sera Chicos y Mendez, un groupe belgo-péruvien. C'est un spectacle qui a beaucoup tournée en Belgique ces dernières années, moins en France. Dunkerque est une porte d'entrée, et nous regardons souvent vers la Belgique. Chicos y Mendez interroge notre caractère plurielle, nos différentes identités qui nous traverse, notre capacité à nous dépasser de nos conditions d'appartenance. Je crois que ces interrogations le bal les balaient depuis longtemps.


> Les consignes sanitaires

> La programmation

  • Facebook Round
  • Vimeo Round
  • Instagram - Black Circle

 

AGITATEURS PUBLIC
104 rue des Poilus
59240 Dunkerque
www.agitateurspublic.com
0033 6 89 40 99 52